Prendre des photos de nuit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Prendre des photos de nuit

Message par Tenebris le Mar 12 Mai - 15:18


PHOTOS DE NUIT
L'ouverture
Le temps de pose
La sensibilité
L'ouverture du diaphragme

Le diaphragme de l'objectif de votre appareil est une ouverture de diamètre réglable. Il est composé d'un certain nombre de lamelles. Il est possible d'agir sur ces lamelles pour fermer plus ou moins le trou par lequel passe la lumière jusqu'au capteur. La notation retenue pour indiquer l'ouverture sélectionnée est une série dont les valeurs sont les suivantes: f/1, f/1.4, f/2, f/2.8, f/4, f/5.6, f/8, f/11, f/16, f/22...

Plus le chiffre est petit, plus l'ouverture est grande. Ainsi, une ouverture de f/2.8 laisse passer 2 fois plus de lumière qu'une ouverture à f/4. Inversement, une ouverture de f/8 laisse passer 2 fois moins de lumière qu'une ouverture de f/5.6.

Le temps de pose

Le temps de pose représente le temps pendant lequel le capteur reçoit la lumière émise par la scène photographiée. Plus cette durée est longue, plus le capteur reçoit de lumière. Cette durée est comptée en secondes et fractions de secondes. Les temps de pose les plus courants sont: 1 seconde, 1/2s, 1/4s, 1/8s, 1/15s, 1/30s, 1/60s, 1/125s, 1/250s, 1/500s, 1/1000s, 1/2000s. Si vous choisissez un temps de pose d'1/30s, cela signifie que vous indiquez à l'appareil de rester ouvert pendant une durée d'un trentième de seconde. Un choix d'un temps de pose de 1/1000 laissera entrer beaucoup moins de lumière puisque l'appareil restera ouvert seulement 1/1000 de seconde.

Si vous passez de 1/30 par exemple à 1/60 vous diminuez par deux la lumière reçue par le film. Les vitesses élevées (1/250, 1/500, 1/1000) sont appelées vitesses rapides, les vitesses plus basses (1s, 1/15, 1/30) sont appelées vitesses lentes. Pour les photos de nuit, les temps de pose varient entre 1/30s et quelques secondes.

Sensibilité

La notion de sensbilité a été étendue du monde de la photographie argentique au monde numérique et donc aux capteurs.

La sensibilité du capteur de votre APN est notée en ISO. Les valeurs courantes sont: 50 ISO, 100 ISO, 200 ISO, 400 ISO, 800 ISO, 1600 ISO, etc... Plus le nombre est élevé, plus le capteur est sensible à la lumière. Ainsi, un capteur réglé à 400 ISO sera deux fois plus sensible à la lumière qu'un capteur réglé à 200 ISO.

Avant d'aller plus loin, faisons une petite analogie. Exposer correctement une photo pourrait être assimilé au fait de remplir un verre de lait :

La sensibilité du film correspond à la taille du verre
Le temps de pose correspond au temps pendant lequel on verse le lait
L'ouverture correspond au diamètre du trou de la bouteille par lequel on verse le lait

Analogie
Exposer correctement une photo Remplir un verre de lait jusqu'au bord
Sensibilité du capteur Taille du verre
Ouverture du diaphragme Diamètre d'ouverture de la bouteille
Temps de pose Temps pendant lequel on verse le lait

Avec une sensibilité donnée et une ouverture donnée Avec un verre et une ouverture de bouteille de taille donnée
Si on sélectionne un temps de pose trop long Si l'on verse pendant un temps trop important
La photo va être sur-exposée (trop claire) Le verre va déborder
Si on sélectionne un temps de pose trop court Si l'on verse pendant un temps trop court
La photo va être sous-exposée (trop sombre) Le verre ne sera pas plein

Avec une sensibilité donnée et un temps de pose donné Avec un verre de taille donnée, et un temps pendant lequel on verse le lait donné
Si on sélectionne une ouverture trop grande Si on utilise une bouteille avec un grand trou
La photo va être sur-exposée (trop claire) Le verre va déborder
Si on sélectionne une ouverture trop petite Si on utilise une bouteille avec un petit trou
La photo va être sous-exposée (trop sombre) Le verre ne sera pas plein

Avec un temps de pose et une ouverture donnés Avec un temps pendant lequel on verse le lait donné et une ouverture de bouteille donnée
Si on sélectionne une sensibilité trop importante Si on prend un verre de petite taille
La photo va être sur-exposée (trop claire) Le verre va déborder
Si on sélectionne une sensibilité trop faible Si on prend un verre de grande taille
La photo va être sous-exposée (trop sombre) Le verre ne sera pas plein

Les 3 paramètres cités ci-dessus sont donc liés entre eux. Ainsi, pour une même scène photographiée, et pour un réglage de sensibilité donné, il est possible de choisir plusieurs couples ouverture/temps de pose qui donneront un résultat équivalent en terme d'exposition.

Par exemple, toutes les combinaisons suivantes permettent d'obtenir des photos équivalentes en terme d'exposition : 1/30s à f/22, 1/60s à f/16, 1/125s à f/11, 1/250s à f/8, 1/500s à f/5.6, 1/1000s à f/4, 1/2000s à f/2.8. Le choix du couple ouverture / temps de pose se fera en fonction d'autres paramètres que nous allons expliciter à la page suivante.

Une vitesse rapide (un temps de pose court) permet de figer le sujet. Pour un sujet en mouvement, ce dernier apparaitra comme immobile.

Au contraire, une vitesse lente (un temps de pose long) peut entrainer un risque de flou dû soit au mouvement du sujet, soit au mouvement du photographe (flou de bougé).

Influence de l'ouverture sur les photos

Le choix de l'ouverture influe directement sur la profondeur de champ (*). Ainsi, une grande ouverture (valeur de f/ petite, par exemple f/2, f/2.8, f/4) va avoir pour conséquence une profondeur de champ faible. Seul le sujet sur lequel vous avez fait votre mise-au-point, et le plan qui le contient seront nets. Le reste de la photo sera flou.

Inversement, une petite ouverture (valeur de f/ grande, par exemple f/11, f/16, f/22) va avoir pour conséquence une grande profondeur de champ. La plupart des plans de l'image seront nets.

(*) La profondeur de champ est la zone nette de votre image. C'est donc la distance qui sépare le 1er plan net de l'image (premier plan), et le dernier plan net de l'image (arrière plan). Une faible profondeur de champ isolera votre sujet par rapport à ce qui l'entoure en rendant le fond flou. Une grande profondeur de champ rendra plus de détails et de réalisme à votre photo en intégrant votre sujet dans son environnement.

Influence de la sensbilité sur les photos

L'utilisation d'un réglage de sensibilité élevé (par exemple 400 ISO, 800 ISO, 1600 ISO) va avoir tendance à faire apparaitre du bruit sur les photos. Ce bruit se caractérise sous la forme de pixels de couleurs qui dégradent la qualité de la photo et font perdre de la finesse. Un réglage de sensibilité faible (50 ISO, 100 ISO, 200 ISO) permet de garder toute la finesse et tous les détails de la photo.

Matériel nécessaire

Un appareil photo
Eh oui... c'est indispensable. Plus sérieusement, il existe de nombreux modèles, pour tous les goûts, et toutes les bourses. Pour les photos de nuit, préférez les appareils débrayables, c'est à dire ceux sur lesquels vous pouvez choisir vous mêmes les différents paramètres (ouverture, temps de pose, sensibilité).

Un trépied
Les temps de pose sont relativement longs lors des prises de vues nocturnes. Un trépied est donc souvent indispensable pour éviter les flous de bougé du photographe. Essayez de trouver un compromis entre un trépied solide et robuste, qui ne bougera pas au moindre coup de vent, et un trépied qui ne sera pas trop lourd lors de vos ballades nocturnes, mais sera un peu moins stable.


Un déclencheur souple ou une télécommande
Cet accessoire vous permettra de ne pas bouger l'appareil lors de l'appui sur le déclencheur. Il est possible de s'en passer si l'on dispose de la fonction "retardateur".

Conseils généraux pour les photos de nuit

Quel est le meilleur moment pour réaliser des photos de nuit ?
Pour répondre à cette question, il faut bien analyser la lumière pendant un coucher de soleil. Lors du coucher lui même, le ciel offre un dégradé de couleurs orangé-jaune. A ce moment il peut être intéressant de faire des essais de photos de silhouettes. Ensuite vient une phase où le soleil passe sous la ligne d'horizon, mais le ciel est encore clair. On peut apercevoir des nuages colorés en rose ou orange. Enfin, arrive le moment qu'on appelle "heure bleue". C'est certainement le meilleur moment pour réaliser des photos de nuit. Le ciel n'est alors pas encore complètement noir. L'éclairage public vient de s'allumer. Il faut alors trouver le moment où ces deux sources de lumière s'équilibrent.

N'hésitez pas à multiplier les essais en faisant varier les différents paramètres, notamment l'ouverture et le temps de pose. N'oubliez pas de regarder après la séance les résultats obtenus et efforcez-vous de vérifier les données EXIF de vos photos (ouverture, sensbilité, temps de pose, heure de prise de vue). C'est de cette façon que vous allez progresser.

Si votre matériel le permet, réglez-le pour que le format de sortie soit le RAW au lieu du JPEG. Ce format "brut de capteur" permet des retouches plus poussées, sans altérer la qualité du fichier final. Cela est particulièrement utile en photo de nuit pour rattraper une dominante de couleur due à un éclairage de type tungstène, ou pour équilibrer deux sources de lumière de température différente.
Les lumières de la ville

Pour réaliser des photos mettant en scène les lumières de la ville, essayez de trouver votre emplacement dans l'après midi. Cherchez un endroit d'où on aura l'impression d'avoir un écoulement continu de lumière dans les rues. Placez ensuite votre trédpied, et une fois que le soleil aura disparu, effectuez des photos à intervalle régulier (quelques minutes). Le temps de pose doit être suffisamment long si vous voulez visualiser les sillages des feux des voitures. Ainsi, il vous faudra fermer votre diaphragme pour ne pas surexposer la photo. A un moment, la luminosité du ciel s'équilibrera avec les lumières de la ville, et vous aurez ainsi une bonne exposition.

Les monuments

Lorsque vous photographiez des monuments ou des statues, vous devez faire attention à la balance des blancs. En effet, la température de couleur (*) de l'éclairage de ces monuments est souvent plus faible que la température de la lumière du jour. Vous pouvez alors soit sélectionner une balance des blancs de type tungstène, soit – mieux – prendre vos photos au format RAW. Ce format vous permettra de retoucher la colorimétrie (et donc la balance des blancs) avec votre logiciel de retouche photo favori, après la prise de vue.

Faites aussi attention aux forts contrastes qui sont la conséquence des éclairages des monuments. Vous pouvez faire la mesure de lumière sur une zone claire, proche d'une source d'éclairage, pour éviter de surexposer ces zones.

Pour les fontaines et les monuments qui comportent des jets d'eau, fermez le diaphragme, et mettez un temps de pose relativement long (une seconde ou plus). Vous aurez alors de belles trainées d'eau.

Si vous prenez des photos au bord d'une rivière ou d'un lac, un temps de pose relativement long vous permettra d'obtenir un aspect particulièrement lisse de l'eau, et ainsi d'avoir des reflets intéressants.

(*) Chaque source de lumière possède sa propre couleur ou température de couleur. Cette température se mesure en Kelvin. La température de la lumière du soleil varie pendant la journée. De même, les sources de lumière artificielle (lampe à incandescence, halogène, tube néon, etc...) n'ont pas la même température de couleur. En argentique, les photographes étaient obligés d'acheter des pellicules adaptées au type de lumière qu'ils avaient à disposition, ou de travailler avec des filtres de couleur pour corriger les dominantes. En numérique, nous avons la possibilité de sélectionner la balance des blancs. Ce réglage permet de corriger la colorimétrie en fonction du type de lumière. Dans la plupart des cas, une balance des blancs automatique fonctionne très bien, et donne un aspect réaliste de la lumière. Parfois, notamment lorsque deux sources de lumières aux températures différentes éclairent la scène, il peut être judicieux de sélectionner soi-même la balance des blancs, ou de travailler en mode RAW, pour pouvoir retoucher ensuite les dominantes de couleur sur un logiciel de retouche photo.

Les feux d'artifices

Pour réaliser ce genre de photos, vous devez dans un premier temps trouver un endroit bien dégagé. Essayez d'arriver sur place suffisamment tôt pour pouvoir vous placer où vous le souhaitez, sans être gêné par les gens (ce genre de manifestation attire souvent beaucoup de monde). Placez ensuite votre trépied, votre déclancheur souple (ou télécommande, ou retardateur), et attendez...

Réglez votre sensibilité sur la valeur la plus faible (souvent 100 ISO). En effet, le temps de pose lors de ces prises de vues est assez élevé, et vous risquez de surexposer vos clichés si vous sélectionnez une sensibilité trop élevée. Eteignez votre flash, il se vous sera d'aucune utilité pour des clichés de ce genre (malgré ce que l'on pourrait penser en regardant la plupart des gens qui prennent des feux d'artifice en photo...).

L'ouverture du diaphragme ne doit pas être trop importante. Une ouverture entre f/8 et f/11 semble convenir dans la plupart des situations. De plus cela vous permettra d'avoir suffisamment de profondeur de champ. Enfin, le temps de pose variera entre 1 seconde et plus. Ne mettez pas un temps de pose plus court sous peine de n'avoir qu'un début d'explosion. Préférez plutot des temps de pose longs, qui permettent d'avoir de jolis filés lumineux. Si vous souhaitez superposer plusieurs explosions, vous pouvez mettre un temps de pose plus long, et cacher la scène à l'aide d'un carton noir entre les explosions pour éviter de surexposer la photo.

Les couchers de soleils, les silhouettes

Ce type de photo, offre des résultats assez spectaculaires. Pour réussir ce genre de photos, essayez de repérer des endroits où votre sujet se détachera de l'arrière plan. La mesure de lumière doit se faire dans le ciel, assez près du soleil pour que l'on aie l'impression que le sujet se découpe en ombre chinoise sur l'arrière plan.

le trépied n'est pas toujours nécessaire pour ce type de photos, car le temps de pose peut être assez rapide. N'hésitez pas à fermer le diaphragme (f/8 à f/11 par exemple), pour être sur que votre sujet (la silhouette) sera bien net.

Vous pouvez essayer de zoomer sur le soleil, lorsqu'il se couche. L'intensité lumineuse est alors plus faible, et on peut discerner alors le disque solaire (essayer pour cela de zoomer au maximum). Pour avoir le maximum de nuances dans le ciel, faites la mesure de lumière à proximité du disque solaire (mais pas dessus).

_________________
http://www.everyoneweb.fr/valpictures/
http://tenebris001.skyrock.com/
http://fr.fotolia.com/p/200406651


Bienvenue sur notre fofo Invité, passe une bonne journée et amuse toi bien !
avatar
Tenebris
Admin
Admin

Féminin
Nombre de messages : 6791
Age : 49
Localisation : 73 en Savoie à 1500 m d'altitude dans les montagnes
Emploi/loisirs : Equitation, photographie, lecture....
Humeur : mdr
Date d'inscription : 07/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.everyoneweb.fr/valpictures/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum